Purificateur d’air : comment fonctionne-t-il ?

La qualité de l’air que nous respirons a longtemps été prise pour acquise. Cependant, avec les progrès de la science et notre prise de conscience croissante des risques environnementaux et sanitaires, la question de la qualité de l’air intérieur est devenue une préoccupation majeure. Les purificateurs d’air sont devenus des alliés incontournables pour quiconque souhaite garantir un environnement sain chez soi ou sur son lieu de travail. Mais comment ces appareils fonctionnent-ils exactement ? 

L’importance de la qualité de l’air intérieur

Nous passons la majorité de notre temps dans des espaces clos où la ventilation et la circulation de l’air ne sont pas toujours optimales. À cela s’ajoutent divers polluants, COV (composés organiques volatils), virus, bactéries, odeurs, poils d’animaux, et autres particules polluantes qui peuvent affecter notre bien-être et notre santé.

La pollution intérieure peut provenir de multiples sources, telles que la climatisation, le chauffage, les produits d’entretien, les peintures, ou encore le tabagisme. Sans une ventilation et une filtration adéquates, cette pollution peut engendrer divers problèmes de santé, allant des irritations oculaires et respiratoires aux conditions plus graves comme l’asthme ou les affections cardiovasculaires. Pour en savoir plus sur les purificateurs d’air et découvrir une variété de modèles adaptés à vos besoins, visitez le site https://airdp.fr/.

Comment fonctionne un purificateur d’air ?

Les purificateurs d’air fonctionnent sur le principe de la filtration de l’air ambiant pour éliminer les particules, les polluants et les micro-organismes.

Un filtre HEPA de qualité peut éliminer jusqu’à 99,97 % des particules dont la taille est supérieure à 0,3 micron, ce qui comprend la majorité des allergènes, des bactéries et même de certains virus.

Pour neutraliser les odeurs et les COV, un filtre à charbon actif est souvent utilisé en complément du filtre HEPA. Le charbon actif est reconnu pour son haut pouvoir d’absorption des composés organiques volatils et des odeurs, grâce à sa structure poreuse et sa grande surface d’adsorption.

Un pré-filtre est également présent dans la plupart des purificateurs pour capturer les plus grosses particules, comme les poils d’animaux et la poussière. 

Certaines unités, comme le Sana® 300 Pro, intègrent une technologie de désinfection par ultraviolets (UV-C). Les UV-C sont connus pour leur capacité à inactiver les virus et les bactéries au niveau de l’ADN ou de l’ARN, les rendant ainsi inoffensifs.

Enfin, certains purificateurs d’air émettent des ions négatifs qui aident à purifier l’air en faisant agglomérer les particules qui sont ensuite plus facilement capturées par les filtres.