Quels sont les refuges et les campings sur le GR20?

Connu comme le sentier de randonnée le plus exigeant d’Europe, le GR20 attire chaque année de nombreux passionnés à la recherche de paysages spectaculaires et de défis physiques. Traversant la Corse du nord au sud, ce parcours de haute montagne demande une excellente préparation et une organisation minutieuse, notamment en ce qui concerne l’hébergement. Entre refuges, aires de bivouac et campings, découvrez les options qui s’offrent à vous pour réussir votre aventure sur le GR20.

Les refuges sur le GR20 : un havre en montagne

Les refuges sont une spécificité des grandes randonnées, et le GR20 n’y fait pas exception. Ces hébergements en montagne, souvent situés en altitude, offrent un lieu de repos pour les randonneurs épuisés après une longue journée de marche. Avec le parc naturel régional de Corse (PNRC) qui gère la plupart d’entre eux, ils sont équipés pour répondre aux besoins de base : couchage, sanitaires, et parfois même des douches chaudes.

Les étapes-clés et leurs refuges

Chaque étape du GR20 est associée à un ou plusieurs refuges où vous pouvez passer la nuit avant de reprendre votre périple le lendemain. Parmi les plus connus, citons l’ortu di u Piobbu et le refuge de Carrozzu au nord, ou encore le refuge d’Usciolu et le refuge de Prati au sud. À noter que les refuges PNRC sont les plus répandus sur le parcours.

Pour plus d’informations sur le GR20 et pour préparer au mieux votre trek, consultez ce lien vers le blog dédié.

Le confort en altitude

Le confort dans les refuges est sommaire, mais suffisant pour récupérer de l’effort de la journée. Vous trouverez des dortoirs communs avec des matelas, et parfois des repas sont proposés. N’oubliez pas de réserver à l’avance, surtout en haute saison, car les places sont limitées et très demandées.

Aire de bivouac : la liberté sous les étoiles

Choisir son spot de bivouac

Bien que le bivouac soit toléré à proximité immédiate des refuges, il est important de respecter certaines règles pour préserver l’environnement. Choisissez un emplacement qui ne nuit pas à la flore et la faune locales, et assurez-vous de ne laisser aucune trace de votre passage.

L’équipement nécessaire

Pour un bivouac réussi, votre équipement doit être adapté à la montagne : une tente légère et résistante au vent, un sac de couchage adapté aux basses températures, et un matelas isolant sont indispensables pour passer une bonne nuit.